Dans cette rubrique, une plante est présentée chaque mois,

en fonction de son intérêt à cette période.

 

 


 

CLEMATIS WINTER BEAUTY

 

photo M. Le Hérissé

 

 

Une clématite très précoce : Clematis urophylla Winter Beauty

 

 

Le genre Clematis créé par Linné est très vaste puisqu’ il comporte pas moins de 300 espèces. Son nom provient du grec Klematis qui signifie « sarment », par allusion à l’aspect sec de la plante en hiver.

 

Parmi ses espèces, C. urophylla est peu répandue, elle est originaire des montagnes de Chine et le cultivar « Winter Beauty »  est remarquable pour sa floraison hivernale.  On peut la trouver sous d’autres noms comme : C. anshunensis Winter Beauty, C. clarkeana Winter Beauty, C. campanella Winter Beauty,  C.  yunnanensis Winter Beauty, C. Basset a souligné les confusions entre yunnanensis et urophylla et décrit quelques différences. Il faut bien noter que Winter Beauty est un cultivar.

 

 

Ce cultivar a un feuillage persistant composé de feuilles coriaces, trifoliées, lancéolées de 8cm environ et légèrement dentées sur le pourtour. La clématite est une liane et c’est le pétiole des feuilles qui se déforme et s’enroule autour d’un support afin de permettre à la plante de s’y attacher et de grimper.

 

 

En janvier-février, les fleurs s’ouvrent à l’aisselle des feuilles, elles se produisent par 2 ou plus sous forme de clochettes tournées vers le bas. Leurs 4 sépales sont épais, charnus et récurvés, d’un blanc crémeux, d’environ 3cm de long pour 1cm de large. Au cœur dépasse un pistil verdâtre entouré à sa base par des étamines blanches. Les fruits qui leur succèdent sont comme chez les clématites des akènes plumeux.

 

 

La plante serait rustique seulement jusqu’aux environs de -5°C, dans mon jardin elle a subi -3 sans aucun dommage sur le feuillage. Certains revendeurs la donnent comme résistante jusqu’à -10. Cette clématite ne nécessite pas de taille pour fleurir, et comme toutes les autres craint un excès d’humidité qui favorise son flétrissement. Elle n’a pas d’exigence particulière de sol, et se plaît à mi- ombre ou au soleil, tout en lui  maintenant le pied à l’ombre.

 

photo M. Le Hérissé

Feuilles trifoliées, légèrement dentées sur le pourtour.

 

photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

Pétiole enroulé autour de son support.

 

photo M. Le Hérissé